Le Groupement des Métiers du Photovoltaïque - GMPV est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Créons ensemble les métiers de demain

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Presse

Le Groupement des Métiers du Photovoltaïque participe à la concertation sur la filière photovoltaïque

Le 07 février 2011

Alors que la concertation pour la filière du photovoltaïque se poursuit pour déterminer des règles de fonctionnement, le GMPV-FFB, pleinement associé à ces discussions, souligne sa volonté de « mettre à plat » le système. Néanmoins, déplorant la brutalité des décisions prises, le GMPV-FFB propose des pistes de travail, au nombre desquelles :

  • Une augmentation des puissances à installer annuellement,

  • Un mode de calcul du tarif de rachat simple, sans à-coup et parfaitement prévisible,

  • Une simplification de toutes les procédures administratives, dont les procédures de raccordement,

  • Une réduction et un respect de tous les délais partiels définis dans les procédures avec un délai maximal assorti de pénalités de retard en cas de dépassement,

  • La traçabilité des dossiers à l’instar des suivis de commande chez un fournisseur,

  • La prise en compte de la qualification des entreprises dans la validité du tarif de rachat, du maintien de la performance énergétique et des critères concernant les matériels dans la validité du tarif de rachat (bilan carbone, recyclage…).

Dans le contexte du Grenelle de l’Environnement, les entreprises se sont préparées depuis 3 ans : formation complémentaire, qualification, apprentissage spécifique au marché du photovoltaïque. Habituées à travailler dans un contexte normatif et de « règles de l’Art » bien précis, les entreprises sont maintenant prêtes à assurer l’objectif assigné par le Gouvernement et sont en mesure – pour autant que l’objectif soit révisé en ce sens – de doubler d’ici 5 ans leur capacité d’intervention.


Le 07 février 2011